Le Rome-Rome-Rome 1995.


Idée folle ?


D’aucuns le disent et ils n’ont probablement pas tout à fait tort.

Imaginez, le projet est de relier Rome (Durbuy) à Rome (Italie) et retour soit

4000 kms en quatre jours et à moto ! Et en plus on veut ramener des sous pour les

clowns dans les hopitaux.

Comment ?

Pour faire court, chaque motard participant doit trouver deux sponsors à

1 franc du kilomètre, soit 8.000 francs et en plus il finance lui même son voyage.

Sachant que ce sont 22 motos qui vont prendre le départ......

De plus, les Marmotards, y compris ceux qui ne peuvent participer pour

diverses raisons, se dépensent sans compter et organisent l’une ou l’autre soirée

notamment en louant la discothèque de Rome Détente, vendent des auto-collants,

des t-shirts...... bref, tous les moyens sont bons pour récupérer des fonds.

Ne doutant de rien ils sollicitent le parrainage de la Reine Fabiola ..... qu’ils

obtiennent.

Appel est fait aux volontaires extérieurs au club pour participer au challenge

et, parmi ceux-là, aux concessionaires motos.

A ce propos, une anecdote: nous imaginons avec lucidité que ceux-ci

(les concessionaires) nous rejoindront flairant un coup commercial à réaliser.

Nous n’avons pas tort puisque trois d’entre eux répondent à notre invitation

et deux participent réellement . Après les “Rome” il n’en reste qu’un, mais quelle

recrue puisque depuis, Cinquante (Guy-Guy) est toujours parmi nous et est sans

nul doute l’un des plus actifs. Les autres sont, depuis, aux abonnés absents.

Dans le même temps nous prenons contact avec deux hôpitaux et plus

particulièrement leur service pédiatrique. Il s’agit de l’hôpital de l’Espérance, d’une

part et de la Citadelle d’autre part.

Tout est en place,...... sauf qu’il reste à réaliser les road-books,

les réservations d’hôtels, envisager les assurances nécessaires, trouver un

véhicule d’assistance et préciser aux hôpitaux que les Marmotards ne leur

verseront pas d’argent mais honoreront des factures à la condition que celles-ci

concernent des projets directement liés au mieux-être des enfants malades.

C’est l’engagement que nous avons pris vis-à-vis des sponsors et nous

nous y sommes toujours tenus.

Tout ceci nous amène à l’année 1995 et plus précisément au début mai et au

départ du Challenge.

Mais d’abord, LA journée test !

De quoi que c‘est-il qu’il s’agit ?

 

 

Comme nous sommes conscients des difficultés que va représenter une telle

expédition, la décision est prise d’organiser “une journée test” obligatoire pour

tous les participants.

Une journée d’un millier de kilomètres du côté de Wuissant qui va

permettre à chacun de mesurer quelque peu ses capacités de résistance.

On n’est pas déçus : quasiment toute le journée fort vent latéral et flotte à

gogo.

Résultat : Au moins une défection et d’autres, comme Codac, qui, au retour,

balanceraient volontiers leur bécane dans un fossé du côté de St Hubert

tellement ils en ont marre.

Ceux-là, heureusement, se rendent compte de leur capacité de récupération

en une nuit et décident que ça vaudra la peine de mordre sur leur chique.

Nous avons donc la liste définitive des partants de ce “Rome-Rome-Rome”.

Bavard 1

Blanc

Bubu

Caldir                                       Pour les noms et surnoms, faudra vous débrouiller.

Cinquante

Codac                                      Pour être honnête, moi-même j’ai un peu de mal.

Dominique

Herpigny                                                                Désolé !

Huily

Jamie

Jo et Claudine

L’Amiral et Christiane

Le Grand Alain

Mac-Do

Michel Thirion Assistance : Jean-Marie

Monsieur Seguin Laurent

Monsieur X et......

Nicolas Journaliste La Meuse : Christophe

Prof

Souris et Dormeur Soit : 28 + 1 personnes, 22 motos, 1 camionnette.

Tupperware

Un certain Michel (je vous expliquerai plus tard pourquoi 28+1)